Retour page d'accueil
   
 
 
 
Nouveauté, parution le 4 septembre 2012: "Le livre noir de l'emprise psycho-spirituelle"
Détournement de méninges.
par le Collectif - CCMM des victimes du psycho-spirituel

commander le livre en ligne
Un outil indispensable pour défendre les droits des victimes de dérives sectaires :
"les dérives sectaires face au droit français" par F.Pignier ancien président de la
cour d'appel de Paris.

Commander le livre en ligne.
   
   
 
 

 
   
S'inscrire à la newsletter
Contactez-nous | Ecrire au webmaster
   
    France-Allemagne. Un centre commun de lutte contre la radicalisation

La France et l’Allemagne vont proposer la création d’un centre européen de lutte et de prévention de la radicalisation, ont annoncé mercredi à Paris le ministre de l’Intérieur, Bruno Le Roux et son homologue allemand, Thomas de Maizière.

«  Nous avons décidé de proposer aux instances européennes un travail spécifique de lutte contre la radicalisation, de prévention de la radicalisation, et nous prendrons l’initiative en commun de proposer un centre européen d’échanges de pratiques sur cette question qui concerne toute l’Europe  », a déclaré M. le Roux lors d’une conférence de presse commune avec M. de Maizière, au ministère de l’Intérieur.

«  Nous avons déjà fait beaucoup de choses en matière de répression […] mais la répression ne saura jamais être la seule réponse en matière de lutte contre le terrorisme  », a complété Thomas de Maizière.

En complément des modèles nationaux

«  Ce centre que nous souhaitons mettre en place n’a pas vocation à remplacer les modèles nationaux mais à rassembler les différentes activités en la matière, par exemple en évaluant les activités de Daesh, en développant un contre-récit pour atteindre les jeunes qui sont tentés par une radicalisation  », a expliqué le ministre de l’Intérieur allemand.

«  Il y a aura des praticiens du contre-terrorisme, des scientifiques, peut-être ceux qui ont renoncé à être terroristes, et qui sont revenus sur leurs positions. On verra tout ça  », a-t-il ajouté.

Fin février, un rapport d’étape de deux sénatrices a sévèrement critiqué la prise en charge de la déradicalisation qualifiant la politique mise en œuvre d’«  échec  ».

http://www.ouest-france.fr/terrorisme/france-allemagne-un-centre-commun-de-lutte-contre-la-radicalisation-4860996

  les articles précédents  

> Radiscalime religieux : pour le renforcement du contrôle des sources de financement
> Comment Mériam a réussi à récupérer son bébé, parti avec son père jihadiste
> Islam radical en prison : un premier rapport critique
> Dr Serge Blisko : « On n’a pas encore de filière spécialisée dans l’irruption du fanatisme religieux »
> Prison : la prise en charge de la radicalisation avance à tâtons
> DJIHAD : Violents mais pas dévots !
> Alain Ruffion « Face au djihadisme, la responsabilité est collective »
> Attentats : la commission d’enquête propose une profonde refonte du renseignement
> Sablé Radicalisation des jeunes : un colloque pour mieux comprendre
> Pourquoi le Jihad attire autant certains jeunes ?

 
Ce site est édité par le Centre Contre les Manipulations Mentales
Réalisation : Pix-L Communication